• Admin

Inauguration de la médiathèque


Le samedi 18 novembre 2017 a eu lieu l'inauguration de la médiathèque de Saint Michel sur Orge.

Le carton d'invitation (que nous n'avons pas reçu !!) annonçait une belle participation de personnalités politiques de tous niveaux :

Cette médiathèque qui a eu du mal à voir le jour allait avoir son jour de gloire par cette inauguration.

Initiée avant 2013 par Bernard ZUNINO, il aura fallu 2 ans de travaux et un budget conséquent pour que cet édifice culturel ouvre ses portes.

Nous nous attendions à une grande fête, à un rassemblement très important, très organisé, très encadré, très médiatisé........................

Rien de tout cela n'a eu lieu.

Certes quelques dizaines de personnes assistaient à cet événement, Madame Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Île de France était absente quant à la presse qu'il aurait été normal de voir relayer cette journée, elle était complètement inexistante!!

Visiblement, l'inauguration de la médiathèque de Saint Michel sur Orge ne passionne pas les foules..........

Il faut dire que l'invitation était plutôt "confidentielle", même ceux qui avaient subi les désagréments pendant plus de 2 ans des travaux, riverains, commerçants n'avaient pas été conviés à cette inauguration.

Il y eut au cours de cette ouverture plusieurs discours des diverses personnalités politiques.

La plupart annonçait les sommes (faramineuses) dépensées pour cette médiathèque par les divers organismes publics et la volonté certaine de mettre la culture à la portée de chacun dans le département en construisant des médiathèques dans de très nombreuses communes de l’Essonne.

Il y a quelques années il y a eu profusion de création de centres commerciaux dans ce même département qui aujourd'hui est en dans le peloton de tête par le nombres des surfaces commerciales.

Mais ce n'est pas parce qu’il y a un centre commercial de plus qu'il y a plus de clientèle........

Nous allons revenir plus particulièrement sur le discours de Sophie Rigault, Maire de Saint Michel sur Orge.

Madame Rigault a dit dans son discours :

"Au moment où l’Agglomération du Val d’Orge à l’époque cherchait un nouvel emplacement pour la médi…la bibliothèque, à l’époque, également, Marie Curie, nous nous étions interrogés avec mon prédécesseur, Bernard ZUNINO, sur les propositions que nous pouvions faire pour conserver cet équipement sur la Commune.Nous avions en tête de trouver des solutions pour redynamiser le quartier du Bois des Roches et son centre commercial en perte de vitesse.Et c’est donc dans cette logique et fort de la présence à proximité de l’Espace Marcel Carné, du théâtre et de son cinéma, que nous avons proposé que cette médiathèque communale puisse se construire à la place de l’ancien drugstore qui était abandonné depuis de bien trop longues années."

L'ancien drugstore appartenait à la S. F. P. L. (cf notre article "La médiathèque" dans la rubrique "De nos jours") et a été racheté à prix d'or par la Municipalité.

Pourquoi à prix d'or c'est parce que cette verrue qui dépareillait la Place Marcel Carné depuis plus de 30 ans ne valait certainement pas les 650.000 € qu'a payé la Municipalité pour en faire l'acquisition et DE PLUS cet édifice était amianté du sol au plafond et les opérations de désamiantage ont certainement augmenté de manière significative le budget des travaux tout en rallongeant leur durée.

Madame RIGAULT a dit aussi :

"C’est la première pierre, je l’espère, d’un projet de renouvellement urbain que nous souhaitons développer.

Pour cela la Ville a engagé il y a un peu plus d’un an des études commerciales et urbaines que nous sommes en train de terminer qui visent à changer le quartier, le visage du quartier pour le rendre plus moderne, plus attractif mais aussi contribuer à la redynamisation de son centre commercial.

Ces études, je le disais, elles sont toujours en cours, mais elles démontrent aujourd’hui que le quartier n’est pas voué à l’échec, et ça c’est important ni à la dégradation progressive.

Ces études elles sont plutôt encourageantes et elles démontrent le potentiel d’innovation et de commercialité qui pourrait être utilement mis au service de la vie locale et de ses habitants.

Nous travaillons donc aujourd’hui à un projet de grande envergure pour améliorer l’attractivité du centre commercial et de ses abords.

Ce projet nous le travaillons avec l’aide d’un cabinet spécialisé en matière de rénovation urbaine au côté de grands acteurs, des propriétaires fonciers et des commerçants.

Je nourris l’espoir que cette nouvelle vision pour le quartier permettra de mettre fin aux difficultés juridiques subies par les commerçants et les propriétaires du centre commercial.

C’est un travail de longue haleine et je sais que cela ne sera pas toujours facile et je suis persuadée que chacun peut trouver son intérêt et renouer le dialogue au travers d’un espoir commun.

Ce projet me tient à cœur et j’ai foi, oui, encore, à l’intelligence collective pour sortir de l’ornière.

C’est d’autant plus important que le travail auprès des bailleurs que nous menons régulièrement commence à porter ses fruits.

Alors, sans trop dévoiler les projets de nos partenaires parce que ils sont encore en cours de réflexion je sais que de nombreuses résidences du Bois des Roches sont en passe de bénéficier d’importantes rénovations pour le plus grand bien des habitants de tout le quartier."

Donc là, si quelqu'un dans le département ignore encore qu'il y a dans le Centre commercial Grand Bois des problèmes juridiques, c'est qu'il devait somnoler durant cette allocution!!

Mais ce potentiel d’innovation et de commercialité, d'autres organismes l'avait déjà annoncé depuis le rapport BERENICE en.............2003!!

Alors pourquoi rien n'a été fait depuis des années en particulier par Bernard ZUNINO qui avait fait de la redynamisation du centre commercial l'un de ses chevaux de bataille électorale?

Pourquoi les grands propriétaires décideurs (Casino, SFPL et Mairie) ont-ils laissé la situation se dégrader inexorablement pour arriver aujourd'hui à un taux d'occupation des commerces de la galerie très nettement inférieur à celui qu'il y avait avant la rénovation de 2000/2001?

Pourquoi les recommandations des précédentes études pour relancer le centre commercial n'ont-elles pas été suivies d'actions de la part des grands propriétaires décideurs, ceux qui ont les finances nécessaires pour pouvoir mettre en place ces recommandations?

Quelle a été leur volonté depuis des années pour laisser ce centre commercial devenir un cimetière?

Quel est le pouvoir aujourd'hui de la nouvelle Maire de Saint Michel sur Orge de faire appliquer les mesures et travaux qui vont sortir de cette nouvelle étude?

Si ces mesures et travaux font appel à l'argent public comment justifier l'utilisation de ces fonds publics dans un centre commercial qui est dans une situation aujourd'hui construite de toutes pièces par les grands propriétaires ou qu'ils n'ont pas souhaité arranger?

Nous essaierons dans un prochain article de faire une synthèse pour savoir QUI a laissé le centre commercial dépérir et A QUI cela a profité.


166 vues

Collectif Légalité à Grand Bois Centre commercial Grand Bois 91240 SAINT MICHEL SUR ORGE

Contact   Mentions légales    Copyright 2020   Tous droits réservés