• Admin

Assemblée générale du 15 novembre 2017


Les copropriétaires du centre commercial Grand Bois se sont réunis le 15 novembre en l'assemblée générale.

Quoi de plus normal, cela se fait régulièrement et obligatoirement dans toutes les copropriétés.

Mais l'ordre du jour comportait des projets de décisions qui montrent, une fois de plus, que ceux qui l'ont préparé ont la ferme intention de maintenir, voire de renforcer le déni de justice et la situation illégale du syndicat des copropriétaires!!

Alors qui a mis au point cet ordre du jour??

Réponse :

Tiens c'est bizarre ça !!

A part le syndic qui a changé, ce sont les mêmes qui ont signé le protocole de septembre 1999!!

Alors qu'y a-t-il de "bizarre" dans l'ordre du jour?

Le voilà :

Les décisions sur lesquelles nous aimerions attirer votre attention sont celles qui portent les numéros 18, 19 et 20.

Pourquoi?

Les 2 premières parce que les charges que doit ce petit copropriétaire sont entachées en grande partie de nullité.

En effet elles découlent de la rénovation qui n'aurait jamais dû être faîte puisqu'interdite.

Alors pourquoi saisir les murs de ce copropriétaire pour les vendre aux enchères sachant que ce qui lui est réclamé est en grande partie non dû?

Éliminer un petit copropriétaire, lancer un message fort aux autres petits copropriétaires dont la majorité s'est organisée au sein de l'Association......

Précédemment les autres lots qui avaient été mis aux enchères de la même manière n'avaient pas trouvé d'acquéreur extérieur.

Comment un investisseur achèterait des murs dans un cimetière commercial?

Impensable!!

Donc le lot sera racheté par le syndicat lui-même ce qui augmentera encore la charge de chacun y compris les petits copropriétaires.

Une fois tous les petits copropriétaires "éliminés", un ou plusieurs grands propriétaire n'aura plus qu'à racheter à bas prix les lots ainsi gardés "au frais" dans le giron du syndicat en attendant qu'il n'y ait plus qu'un propriétaire.

C'est donc une méthode des plus honteuse et qui ne résout rien dans la copropriété.

Notre Association a donc fait un courrier à tous les copropriétaires pour les mettre en garde vis à vis de ces agissements.

Voilà ce courrier envoyé aux copropriétaires et déposé à la Mairie de Saint Michel sur Orge :

Au cours de cette assemblée générale, nous avons eu la bonne surprise de voir les représentants de la Mairie avoir une attitude plutôt compréhensive vis à vis de cette situation qui pourrait plus s'apparenter à de la spoliation qu'à un recouvrement de charges.

Ils ont donc demandé que ces résolutions soient reportées à une prochaine assemblée générale pour étudier un peu plus ce dossier.

Quel était l'avis des 2 autres grands propriétaires?

La S.F.P.L. s'est rangée à la proposition de la mairie.

Quant à Casino qui, par le regroupement de l'Immobilière Groupe Casino et Praxidice, ses filiales, totalise 43703 + 14.688 tantièmes soit un total de 58.391 sur un total de 113.750 soit 51,33 % des voix, Casino donc détient à lui tout seul la majorité absolue. ce qui est plus que contestable!!

Ce groupe avait une représentante unique qui, visiblement avait les consignes pour "éjecter" ce petit copropriétaire.

Mais face à un avis unanime favorable à un report de ces 2 questions, elle a finalement accepté cette solution.

Donc pour l'instant et en attendant la prochaine assemblée générale, cette question reste en suspens.

Nous remercions la Mairie et ses représentants d'être à l'initiative de cette porte de sortie concernant ce point.

Autant nous nous évertuons à dénoncer les attitudes contestables autant nous reconnaissons une initiative positive et s'en était une de la part de la Mairie.

On peut se poser la question de savoir quelle aurait été la position de la Municipalité si notre Association n'avait pas tiré le signal d'alarme par son courrier du 9 novembre.........

L'autre résolution dont nous voudrions parler est celle portant le numéro 20 et qui concerne une "Autorisation appel de fond de solidarité".

Qu'est-ce?

C'est un appel de fonds supplémentaire pour pouvoir payer les charges courantes.

Pourquoi un tel appel de fonds?

Comme l'indique Sudéco dans une autre partie de la convocation c'est pour "compenser les impayés de charges des copropriétaires débiteurs afin de régler les dépenses du budget 2017".

Bien entendu ces impayés de charges sont ceux des petits copropriétaires qui ont décidé de ne pas payer des charges illégales.

Le représentant de Sudéco a mentionné que cet appel serait fait rapidement et en une seule fois ce qui sous-entend que la situation de trésorerie du syndicat est des plus précaire.

Il a même mentionné "un état virtuel de cessation de paiement"!!

Cet appel de solidarité a été voté et on peut se poser la question de savoir au bout de combien d'appels de solidarité, les grands propriétaires décideurs du syndicat vont enfin admettre qu'il faut prendre des décisions difficiles et remettre la copropriété dans les rails de la légalité, ce qui les obligeront à assumer leur responsabilité financièrement.

Mais il y a encore là une volonté délibérée de maintenir et d’accroître la situation illégale du syndicat.

C'est une mesure qui ne sert qu'à gagner du temps en augmentant le déséquilibre de la comptabilité du syndicat.

C'est une gestion "à court terme" désastreuse qui ne va que vers un état proche d'une situation de dépôt de bilan de la copropriété.

#mairieSaintMichelsurOrge #SophieRigault #saintmichelsurorge #centrecommercial #Casino #syndicatdescopropriétaires #Majoritéabusive

Collectif Légalité à Grand Bois Centre commercial Grand Bois 91240 SAINT MICHEL SUR ORGE

Contact   Mentions légales    Copyright 2020   Tous droits réservés